L'art du toucher

Le mouvement pour le mouvement , aussi esthétique soit-il, est du bavardage. Un mouvement est appelé par le corps. Masser dans un esprit volontaire nous éloigne du ressenti essentiel, d'une certaine intuition. Une fois la technique acquise, l'envie de bien faire disparue et nourris d'une certaine expérience, nous devons laisser nos mains [...] suivre la respiration de notre partenaire. [...] Car la musique du corps existe. Cette sensation ne s'inscrit pas dans le cadre d'une simple esthétique mais dans un phénomène énergétique. Le corps me semble émettre des sons. Plus la personne massée rentre dans son massage et plus la réconciliation avec elle-même se fait et plus je perçois, j'entends, je vois, je touche, une musique." Christian Hiéronimus, "L'art du toucher"


2 vues0 commentaire